SEA : les bonnes pratiques pour créer une publicité sur les moteurs de recherche

Image d'entête article Bentenbi : SEA : les bonnes pratiques pour créer une publicité sur les moteurs de recherche

Pour créer rapidement du trafic de qualité sur un site web, quoi de mieux qu’une campagne publicitaire sur les moteurs de recherche ? Souvent appelé SEA pour Search Engine Advertising, ce levier webmarketing permet de placer des annonces bien en évidence, dans les résultats des moteurs de recherche, sous forme de texte, image ou vidéo. Bien que plus de la moitié des internautes ne fassent pas la différence entre résultat naturel et résultat payant, de votre côté, en tant qu’entreprise présente sur internet, vous pouvez très vite sentir la différence en termes de trafic entrant et de conversion. Comment réussir sa campagne de publicité sur les moteurs de recherche et maximiser son retour sur investissement ? Retrouver dans cet article mes conseils pour une campagne SEA réussie.                                                                           

Référencement payant : avoir les bons objectifs

La première question à vous poser quand vous lancez une campagne de référencement payant est : « quels sont les objectifs à atteindre ? ». En effet, la réussite de votre campagne dépend en grande partie d’une définition claire de vos objectifs. C’est sur cette première étape que s’appuie tout le reste de votre stratégie SEA.

Prenons l’exemple d’une startup qui commercialise des décorations de noël personnalisables. L’objectif principal de leur campagne SEA serait donc de faire connaitre leur offre et de la vendre. Une fois ces objectifs fixés, une idée du moment de lancement de la campagne, de la cible, ainsi que de la durée, commencent à se dessiner.

Voyez donc que se fixer des objectif clairs, mesurables et atteignables, sont essentiels dans le référencement payant.

Vos objectifs peuvent être multiples et variés. En fonction de vos attentes, vous pouvez avoir comme but :

  • faire connaitre les services qu’offre votre entreprise,
  • écouler le stock d’un produit spécifique,
  • récupérer les informations de contact de vos potentiels clients,
  • faire connaitre un nouveau produit.

Une fois votre objectif fixé, vous pouvez passer à une étape toute aussi importante, à savoir celle de la définition de votre cible.

Référencement payant : bien définir sa cible

Il est extrêmement important de faire la différence entre « trafic web » et « trafic web de qualité ». C’est cette notion de « qualité », qui vous permet d’aller plus loin que la visibilité, et tendre vers la conversion des visiteurs de votre site web en clients. Vous l’aurez compris, le but d’une campagne payante n’est pas seulement d’attirer des internautes sur votre site web, mais aussi d’en faire des clients et même les fidéliser. Au lieu de partir sur la base de la généralité, ciblez donc des personnes qui sont potentiellement intéressées par vos offres, en vous basant sur les données sont vous disposez déjà. Vous pouvez affiner votre ciblage en prenant d’autres aspects comme :

  • la situation géographique,
  • les sites web déjà visités par les personnes que vous visez,
  • les terminaux utilisés pour se connecter à internet,
  • les langues parlées,
  • les centres d’intérêt.

On ne peut parler de bon ciblage, sans parler de bon timing. En effet, il est inutile d’afficher vos annonces sur les moteurs de recherche, à une heure où aucun de vos potentiels clients ne peut entrer en contact avec vous.

Prenons l’exemple d’un garage auto qui est fermé tous les dimanches. Il n’y a aucune raison de paramétrer votre campagne SEA pour que vos annonces s’affichent du lundi au dimanche. Si un dimanche matin, une personne se trouvant à proximité du garage, fait une recherche sur Google pour un dépannage d’urgence, le fait de tomber sur votre annonce ne vous sera d’aucune utilité.

Référencement payant : choisir ses mots-clés

Après avoir définit vos objectifs de campagne et votre cible, il est temps de passer à une étape cruciale, qui est celle du choix de ses mots-clés. Pour marquer l’importance de cette étape, voyons ensemble un cas particulier.

Imaginez que vous tenez une boutique en ligne spécialisée dans la vente de chaussures pour bébés de moins de 24 mois. Si vous choisissez comme mot-clé : « vêtements », il n’y a aucune chance que votre annonce ait un impact significatif sur votre chiffre d’affaires. Cela veut dire que le meilleur moyen de choisir un bon mot-clé pour votre campagne SEA, est de vous baser sur votre offre, tout simplement. Vous vendez des chaussures pour bébés, votre mot-clé sera donc « chaussures pour bébé ».

Il est aussi important de savoir que les internautes n’ont pas tous la même manière d’effectuer des recherches. Quand certains vont rechercher exactement le terme que vous avez défini comme mot clé principal, d’autres vont utiliser des expressions connexes. Il est donc toujours bien de sortir un peu de la spécificité et de tendre vers la généralité. Notez cependant que les mots-clés connexes, mêmes s’ils apportent souvent plus de trafic entrant, convertissent moins que les mots-clés spécifiques, car peuvent ne pas correspondre spécifiquement à ce que recherchent les internautes quand ils tombent sur votre annonce.

Pour mieux choisir vos mots-clés et améliorer votre référencement : Les étapes pour améliorer le référencement naturel de son site web

Quel budget allouer à sa champagne de référencement payant ?

Pour définir votre budget SEA, il est important de comprendre le système de tarification des publicités sur les moteurs de recherche. Le principe est assez simple. A chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce, vous payez une somme définie. Ce principe est appelé le CPC pour Coût Par Clic.

Ce CPC varie en fonction de la popularité du mot-clé sur lequel vous souhaitez lancer votre campagne. En effet, si vos concurrents misent 2€ sur un mot pour chaque clic, vous serez obligé de payer environ cette somme pour que votre annonce, sur ce même mot-clé, apparaisse dans les résultats payants. Vous l’aurez compris, les moteurs de recherches utilisent un système d’enchère. Plus vous misez sur un mot clé, plus vous aurez la chance d’apparaitre en première position dans les résultats payants. Maintenant si vous vous fixez un objectif de 100 clics par jour, vous aurez une idée nette de combien vous reviendra votre campagne sur une durée précise.

Par exemple : votre CPC = 0,5€.

Avec un objectif de 100 clics par jour, vous aurez un budget quotidien de 0,5€ x 100 = 50€.

Sur 30 jours, votre budget de campagne sera : 50€ x 30 = 1500€.

Il existe une autre solution qui consiste à fixer un budget global de campagne pour une durée précise, et laisser le moteur de recherche gérer au mieux votre budget.

Référencement payant : rédiger des annonces efficaces

Du point de vue des internautes, les résultats des moteurs de recherche comprennent 3 parties :

  • le titre de l’annonce qui a l’obligation d’être accrocheur,
  • le lien de redirection : la page sur laquelle l’utilisateur est redirigé après clic ;
  • la description : qui donne plus de détails sur l’annonce.

Il existe plusieurs astuces qui vous permettent d’optimiser vos annonces :

  • mettre votre mot-clé sur votre titre d’annonce,
  • si vos prix sont très concurrentiels, ajoutez-les à votre titre (exemple : iPhone XS à partir de 599€),
  • si vous offrez quelque chose de plus que vos concurrents, c’est l’occasion d’en parler (exemple : iPhone XS à 599€ – Livraison Gratuite),
  • la description de votre annonce est idéale pour en dire plus sur votre offre, mais aussi pour lance un appel à l’action comme : « Commandez dès aujourd’hui votre iPhone XS, et payez en 4 fois. Nous livrons partout en Algérie, en 24h. ».
  • le lien de redirection est d’une importance capitale. Assurez-vous donc de rediriger les internautes sur une page pertinente. Par exemple, si votre annonce porte sur la vente d’iPhone XS, le lien de redirection doit renvoyer vers la page spécifique dédiée aux iPhone XS, plutôt que vers celle qui présente tous les smartphones de votre boutique en ligne.
  • Enfin, utilisez les extensions mises à votre disposition par les moteurs de recherche, pour ajouter à votre annonce un numéro de téléphone cliquable ou encore la géolocalisation de votre entreprise.

« Pertinente » et « Attrayante » sont les deux mots qui résument une annonce payante sur les moteurs de recherche, pour que celle-ci vous rapporte un maximum de retour sur investissement. N’oubliez pas d’analyser vos résultats quotidiennement et d’opérer à des optimisations si le besoin se fait ressentir. Enfin, si vous avez besoin d’aide pour gérer au mieux votre campagne SEA, n’hésitez pas à me contacter.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *